Sécuriser les données de son entreprise : enjeux et bonnes pratiques

Les entreprises sont de plus en plus dépendantes des données qu’elles produisent, stockent et exploitent. En parallèle, les menaces pesant sur la sécurité de ces précieuses informations ne cessent de se multiplier et de se complexifier. Comment sécuriser les données de son entreprise face à ces risques ? Cet article vous propose un tour d’horizon des enjeux liés à la protection des données et des bonnes pratiques à adopter pour assurer la sécurité de votre patrimoine informationnel.

Comprendre les enjeux liés à la protection des données

Dans un contexte économique toujours plus concurrentiel, les données constituent un véritable trésor pour les entreprises : elles leur permettent d’améliorer leur offre, d’optimiser leurs processus internes et d’anticiper les tendances du marché. Cependant, les risques liés aux cyberattaques, aux erreurs humaines ou encore aux pannes matérielles peuvent représenter une menace sérieuse pour la pérennité d’une organisation.

Si la protection des données est aujourd’hui considérée comme une priorité par les dirigeants du monde entier, c’est également parce que leur valeur ne cesse d’augmenter. Selon une étude réalisée par le cabinet IDC, le volume mondial des données devrait ainsi passer de 33 zettaoctets en 2018 à 175 zettaoctets en 2025. Par ailleurs, les réglementations en matière de protection des données, telles que le RGPD en Europe, imposent désormais aux entreprises de respecter des normes strictes sous peine de sanctions financières importantes.

Mettre en place une politique de sécurité des données adaptée

Pour sécuriser efficacement les données de son entreprise, il est essentiel d’établir une politique de sécurité des données cohérente et adaptée à la taille et aux besoins de l’organisation. Cette politique doit notamment définir :

  • Les objectifs de sécurité : quelles sont les données à protéger en priorité et quels sont les risques associés ?
  • Les responsabilités : qui est chargé de mettre en œuvre et de surveiller la sécurité des données au sein de l’entreprise ?
  • Les procédures : comment réagir en cas d’incident ou de violation des données ?

Une fois cette politique établie, il convient d’en informer et de former l’ensemble du personnel afin que chacun puisse adopter les bonnes pratiques nécessaires pour assurer la protection des données.

Investir dans les technologies adéquates

Pour garantir la sécurité des données, plusieurs solutions technologiques peuvent être mises en place :

  • Des logiciels antivirus et anti-malware performants pour détecter et bloquer les menaces informatiques ;
  • Des pare-feux (firewalls) pour contrôler les flux d’informations entrants et sortants sur le réseau d’entreprise ;
  • Des systèmes d’authentification forte (à double facteur par exemple) pour limiter les risques d’accès non autorisés aux données ;
  • Des solutions de chiffrement des données (cryptage) pour garantir leur confidentialité en cas de vol ou d’interception ;
  • Des outils de sauvegarde et de restauration pour assurer la continuité de l’activité en cas de perte ou de corruption des données.

Il est important de veiller à la mise à jour régulière de ces dispositifs et à leur maintien en bon état de fonctionnement afin d’éviter les failles de sécurité.

Miser sur la sensibilisation et la formation du personnel

La sécurité des données ne repose pas uniquement sur des technologies, elle dépend également des comportements adoptés par les collaborateurs. En effet, selon une enquête réalisée par le spécialiste de la cybersécurité Kaspersky Lab, 52 % des entreprises considèrent que leurs employés constituent le principal risque lié à la sécurité des données.

Pour prévenir ces risques internes, il est donc crucial d’investir dans la sensibilisation et la formation du personnel. Cela peut passer par :

  • Des formations régulières sur les bonnes pratiques en matière de cybersécurité (gestion des mots de passe, vigilance face aux tentatives d’hameçonnage, etc.) ;
  • L’affichage d’instructions et de conseils pertinents dans les locaux ;
  • Le partage d’informations sur les incidents ou menaces observés au sein du secteur professionnel concerné.

Il est également recommandé de mettre en place un système de signalement des incidents et des vulnérabilités, afin que les collaborateurs puissent alerter rapidement la direction en cas de problème.

Au-delà des enjeux économiques et réglementaires, sécuriser les données de son entreprise est avant tout une question de responsabilité vis-à-vis des clients, des partenaires et des collaborateurs. En adoptant les bonnes pratiques évoquées dans cet article, les entreprises pourront ainsi renforcer significativement leur niveau de protection et contribuer à la construction d’un environnement numérique plus sûr pour tous.